Chapitre3

Référentiel :

Gestion des régions / secteur / sous-secteur

Figure 16 : Menu Atelier

3.1 Atelier

Pour créer un nouvel atelier, il faut se rendre dans Référentiel > Production > Atelier

Figure 17 : Création d’un atelier

  1. Cliquer sur Nouveau
  2. Liste des champs à renseigner par la suite

Figure 18 : Nommage de l’atelier

  1. Saisir le nom de l’atelier
  2. Enregistrement

L’accès à la création d’un nouveau type d’atelier se fait comme suit :

Figure 19 : Accès à la création d’un nouveau type d’atelier

Au niveau du champ Type aller sur les « … »

Figure 20 : Création d’un nouveau type

  1. Création d’un nouveau type d’atelier
  2. Saisir le nom du type
  3. Enregistrement

Figure 21 : Sélection du type d’atelier nouvellement créé

  1. Sélection du type d’atelier nouvellement créé
  2. Valider la sélection

Figure 22 : Accès à la création d’une nouvelle entité

  1. Au niveau du champ Entité aller sur les « … »

Figure 23 : Création d’une nouvelle entité

  1. Création d’une nouvelle entité
  2. Saisir le champ obligatoire Nom
  3. Cocher le choix Entité principale
  4. Saisir le champ obligatoire Ville
  5. Enregistrement

Figure 24 : Sélection de l’entité nouvellement créée

  1. Sélection de l’entité nouvellement créée
  2. Valider la sélection

Figure 25 : Enregistrement nouvel atelier

  1. Enregistrement de l’atelier

Figure 26 : Menu Ligne

3.2 Ligne

Pour créer une nouvelle ligne, il faut se rendre dans Référentiel > Production > Ligne

Figure 27 : Création d’une nouvelle ligne

  1. Création d’une nouvelle ligne
  2. Sélection de l’atelier créé à l’étape Atelier
  3. Valider

Figure 28 : Saisie du nom de la ligne

  1. Saisir le nom de la ligne

Figure 29 : Accès à la création d’un type de ligne

  1. Accès à la création d’un type de ligne

Figure 30 : Création d’un type de ligne

  1. Création d’un type de ligne
  2. Saisie du nom du type de ligne
  3. Enregistrement

Figure 31 : Sélection du type nouvellement créé

  1. Sélection du type nouvellement créé
  2. Validation de la sélection

Figure 32 : Autres saisies avec valeur par défaut

Les 3 champs encadrés sont à compléter, les autres n’ont pas d’interaction pour la mise en place du TRS. Une fois complétée, enregistrer la nouvelle ligne.

Dans l’exemple qui va suivre, nous allons considérer l’exemple d’une brasserie produisant des bouteilles de bières. Le TRS sera donc mis en place sur l’article Bouteille :

Figure 33 : Menu Lina article

3.3 Article

Nous allons maintenant créer l’article BOUTEILLE :

Figure 34 : Création article BOUTEILLE, onglet Article

  1. Sur l’écran listant tous les articles, on clique sur Nouveau
  2. Nommage de l’article
  3. Sélection de la Fonction et de la Famille


Toujours sur la fiche Article, il faut se rendre dans l’onglet Unités :

Figure 35 : Nouvelle Unités

  1. Cliquer sur Nouveau
  2. Aller dans l’onglet Unités
  3. Cliquer sur OK

Il est nécessaire d’enregistrer l’article avant de pouvoir créer de nouvelles unités :

Figure 36 : Enregistrement article

  1. Enregistrement de l’article

Suite à l’enregistrement, la saisie de la nouvelle unité est alors possible :

Figure 37 : Création de l’unité nommée UNITE

  1. Nommage, texte libre ou choix dans la liste déroulante
  2. Saisie des caractéristiques obligatoires

Remarque : L’onglet « TRS – Données théoriques par article » sera renseigné une fois que la région sera créée.

Figure 38 : Menu Lina « Région et secteur »

3.4 Région, Secteur, Sous-Secteur

On se rend dans Référentiel > TRS > Région et secteur.

Figure 39 : Création Région onglet Région

  1. Création nouvelle Région
  2. Récupération de la ligne déjà créée et nommage de la région

L’onglet Acquisition est l’un des onglets les plus importants dans la configuration d’un TRS, nous allons l’aborder pas à pas.

Figure 40 : Mnémo d’acquisition de la région

L’onglet acquisition fonctionne avec un ensemble de variables dites mnémoniques qui sont retournées par l’automate. Dans notre cas, nous allons créer des mnémoniques internes à LINA pour simuler le dialogue avec un automate.

Pour créer les mnémoniques il faut se rendre dans le menu LINA suivant :

Figure 41 : Menu Lina « Mnémonique »

Pour voir comment se fait la déclaration des mnémoniques dans LINA, il faut se rendre sur les « TUTORIELS MES », rubrique « Paramétrage automate et fonctions » et parcourir les chapitres suivants :

Figure 42 : Liste des mnémoniques créés

Une fois les mnémoniques créés, nous pouvons revenir sur la région pour poursuivre la complétion de l’onglet Acquisition :

Figure 43 : Mnémo d’arrêt

Figure 44 : Découpage de l’onglet acquisition

Remarque : Cet écran est à adapter suivant votre besoin, si une partie ne vous intéresse pas il suffit de ne pas la compléter.

3.4.1 Gestion des arrêts avec temps de prise en compte

Toujours sur l’écran d’acquisition, nous allons paramétrer le mot d’arrêt :

Figure 45 : Sélection du mot d’arrêt

Une fois le mot d’arrêt positionné les champs « Valeur d’arrêt » et « Tps prise en compte arrêt (sec) » peuvent être renseignés avec les valeurs à adapter suivant le contexte du projet. Ici elles seront renseignées de la façon suivante :

Figure 46 : Complétion « Valeur d’arrêt » et « Tps prise en compte arrêt (sec) »

Avec une « Valeur d’arrêt » renseignée à 1, la région est considérée en arrêt lorsque le mnémo d’arrêt vaut 1.

Le graphique qui suit détail le fonctionnement du mnémo d’arrêt :

Figure 47 : Temps de prise en compte

La partie de gauche montre un cas de figure où le temps d’arrêt lu par LINA est inférieur au temps de prise en compte. Du point de vue TRS, l’arrêt n’est pas comptabilisé.

La partie de droite montre un cas de figure où le temps d’arrêt lu par LINA est supérieur au temps de prise en compte. Du point de vue TRS, un arrêt court est comptabilisé.

3.4.2 Gestion des arrêts courts

Toujours sur l’écran d’acquisition, nous allons paramétrer les arrêts courts :

Figure 48 : Saisie temps d’arrêt court et cause associée

  1. Saisie du temps d’arrêt court
  2. Cause arrêt court
  3. Création nouvelle cause

L’écran de création de la nouvelle cause s’ouvre :

Figure 49 : Création d’une nouvelle cause

  1. Nommage de l’arrêt
  2. Type de cause curatif
  3. Enregistrement et fermeture

Le graphique qui suit illustre le fonctionnement des arrêts courts :

Figure 50 : Gestion des arrêts courts

Sur la partie de gauche, le temps d’arrêt lu par LINA est inférieur au temps de prise en compte. L’arrêt n’est pas répertorié.

Sur la partie de droite, le temps d’arrêt lu par LINA est supérieur au temps de prise en compte mais il est inférieur au temps d’arrêt court. Il s’agit d’un arrêt court c’est pourquoi la cause est renseignée en tant que telle.

3.4.3 Gestion des temps de redémarrage

Toujours sur l’écran d’acquisition, nous allons paramétrer le temps de redémarrage :

Figure 51 : Temps de redémarrage court

Dans ce projet exemple, on choisit de positionner le paramètre temps de redémarrage à 20s.

Le graphique qui suit explique le fonctionnement du temps de redémarrage :

Figure 52 : Gestion des temps de redémarrage

Sur la partie gauche du graphique, le temps de reprise (temps entre deux arrêt) est inférieur au temps de redémarrage. Il n’y a qu’un arrêt de comptabiliser sur la période observée.

Sur la partie droite du graphique, le temps de reprise est supérieur au temps de redémarrage. Il y a deux arrêts de comptabilisés.

3.4.4 Gestion des blocages

Toujours sur l’écran d’acquisition, nous allons paramétrer les blocages :

Figure 53 : Paramétrage des blocages

Le mnémo de blocage est renseigné, le nombre d’arrêts non validés avant blocage vaut 3, la valeur de blocage vaut 1 et la valeur de déblocage quant à elle vaut 0.

Figure 54 : Gestion des blocages

Lorsque le cumul d’arrêt non renseigné est supérieur ou égal à 3, le mnémo de blocage passe à 1. Lorsque le cumul d’arrêt non renseigné est inférieur strictement à 3, le mnémo passe à 0. Ce paramétrage permet d’avoir un nombre limité d’arrêt non renseigné, pour obliger l’opérateur a renseigné régulièrement des causes d’arrêts.

3.4.5 Gestion des appels maintenances

3.4.6 Gestion du buzzer

3.4.7 Gestion de la production et des OF

Sur l’écran d’acquisition la partie permettant de gérer la production et les OF est indiquée dans l’encadré rouge qui suit :

Figure 55 : Gestion de la production et des OF

Le graphique qui suit illustre plusieurs interactions entre production, OF, équipe et arrêts associés.

Figure 56 : Interactions entre production, OF, équipe et arrêts

Deux arrêts sont détaillés ici :

  • L’arrêt pour changement d’OF
  • L’arrêt préventif pour cause de maintenance

3.4.8 Secteurs

Toujours depuis la région « Ligne Fabrication » nous allons créer les secteurs qui lui sont associés :

Figure 57 : Ajout d’un nouveau secteur

  1. Création d’un nouveau secteur
  2. Nommage du nouveau secteur


Pour les secteurs, il s’agit d’un découpage macro de la ligne de fabrication.
De la même manière, on peut par exemple ajouter les valeurs suivantes :

  • Remplissage
  • Conditionnement
  • Palettiseur

Figure 58 : Liste des secteurs

3.4.9 Sous-secteurs

Il est également possible d’ajouter des sous-secteurs à chacun des secteurs soit en double cliquant sur le secteur ou en sélectionnant un secteur puis en cliquant sur le bouton Editer :

Figure 59 : Ajout d’un sous-secteur

  1. Sélection d’un secteur
  2. Édition du secteur
  3. Ajout d’un nouveau sous-secteur
  4. Nommage du sous-secteur

Nous pouvons ajouter autant de sous-secteurs que souhaité aux différents secteurs. Pour l’exemple, nous avons ajouté un autre sous-secteur :

Figure 60 : Liste des sous-secteurs

  1. Édition du secteur « 01 – Approvisionnement bouteilles »
  2. Liste des sous-secteurs
Défiler vers le haut