1. Généralités

Lorsque le fond d’écran est vert, cela signifie que la ligne est en fonctionnement normal.

Lorsque le fond d’écran est rouge, cela signifie que la ligne est à l’arrêt.

Lorsque le fond d’écran est beige, cela signifie qu’il reste des arrêts à valider (voir chapitre « Un arrêt non validé par l’automate »).

2. Saisie des arrêts

Des postes doivent être présents dans l’atelier pour que les opérateurs puissent faire des saisies.

2.1 Un arrêt validé par l’automate

Pour chaque cause d’arrêt on peut affecter des mots automate qui déclenchent cet arrêt.

Lors d’un arrêt, la cause sera alors automatiquement renseignée par l’automate, et l’opérateur n’aura aucune saisie à effectuer.

2.2. Un arrêt non validé par l’automate

Si on n’autorise pas l’automate à valider l’arrêt TRS, alors un opérateur devra acquitter manuellement la cause de l’arrêt. Ce cas de figure peut être intéressant par exemple si plusieurs causes d’arrêt sont liées à un même mot automate.

Dans la pratique, l’opérateur peut aller en priorité débloquer la ligne, et venir faire sa saisie une fois que la ligne sera relancée. La saisie opérateur n’est pas bloquante pour relancer la ligne.

Lorsque la ligne est en marche mais qu’il y a des arrêts à valider par l’opérateur, le fond d’écran s’affiche en couleur beige, et le bouton Saisie des arrêts apparaît pour permettre de valider la cause d’arrêt.

Ce bouton reste visible tant qu’il y a au moins 1 arrêt à valider. Plusieurs arrêts peuvent s’accumuler. Il disparaît ensuite lorsque tous les arrêts sont renseignés.

2.3 Un arrêt programmé

L’arrêt programmé permet de masquer un temps pendant lequel on arrête la ligne (pour une pause, une maintenance…). Ce temps est tracé, mais n’est pas comptabilisé dans le calcul du TRS.

Utiliser le bouton Arrêt programmé pour choisir la raison de l’arrêt.

Une popup s’ouvre avec la liste des raisons possibles :

  • Pause
  • Maintenance
  • Réunion
  • Changement de série

Cette liste est paramétrable (voir le chapitre « Référentiel »)

On choisit la raison. Cela ouvre la fenêtre d’arrêt en cours.

Lorsque l’arrêt est terminé, on clique sur Fin d’étape pour reprendre la production. L’écran hypervision repasse alors en vert.

3. Gestion de production

3.1 Début de poste

Pour démarrer la production on clique sur Début de poste.

Une fenêtre apparaît pour saisir les informations. On a les infos de l’OF précédent avec son numéro d’OF et son article. On renseigne le nouveau numéro d’OF, l’article à produire, la quantité prévue de l’OF et la quantité prévue de la production qui démarre. Un OF peut être découpé sur plusieurs productions, chaque équipe qui se succède aura alors son objectif de production à réaliser (différent de la quantité de l’OF).

On peut également récupérer un OF existant sans en créer un nouveau. On clique sur le bouton OF existant, ce qui ouvre une fenêtre avec la liste des OF en cours. On clique sur l’OF à sélectionner.

On peut choisir un mode de production « Standard » ou « R&D ».

Le bouton « Valider avec la même équipe » permet de démarrer la production avec la même équipe de la dernière production.

Sinon, cliquer sur Valider pour définir la nouvelle équipe.

Une nouvelle fenêtre s’ouvre. On renseigne le responsable d’équipe (en cliquant dans le champ vide Nouveau responsable) et les opérateurs. On retrouve l’indication du nombre d’opérateurs prévus en fonctionnement normal sur la ligne.

On clique sur Valider.

La production démarre et l’écran d’hypervision passe en vert.

3.2 Changement d’opérateur

Un opérateur peut partir ou être remplacé par un autre en cours de production. On clique alors sur Changement opérateur.

Une fenêtre affiche la liste des opérateurs actuellement sur la ligne. On supprime celui qui doit partir.

On sélectionne la cause de départ.

On peut ensuite ajouter ou non un autre opérateur pour le remplacer.

Depuis cet écran on voit également l’historique des opérateurs partis durant la prod en cours.

Défiler vers le haut